Bon, allez, sauf pour mes lecteurs préférés, ce n'était pas la meilleure intervention... je présente quelques transparents essayant d'expliquer comment je fais pour répandre la bonne parole autour de moi :

SlideShare | View | Upload your own

Quelques jeunes dans la salle, tout le monde est un peu fatigué, moi comprise. Puis arrivée d'Emilie Ogez, qui s'est croisé les yeux et a cru que l'heure de fin était l'heure de début... Nous discutons encore quelques minutes à la fin, puisque personne n'est prévu à suivre dans la salle.

Depuis que je parle de KM, ce qui marque, c'est le coup du tracteur...

En fait, je crois que je vais mettre un copyleft sur mon image de tracteur, elle plaît beaucoup. En Normandie, le beda (paysan ou nigaud, au choix) moyen fait tout avec son tracteur : il va au chios (au champ), à la mé (la mer), au bourg... J'en ai même vu un qui prenait le tracteur pour emmener la jument à l'étalon (véridique !).

Comme dit Eunika, il n'est pas très écolo, mon tracteur... Mais il a deux avantages : il avance tout seul (même s'il n'y a personne au volant) et il avance suffisamment lentement pour que tout le monde puisse le rattraper !

Moi, je fais comme ça : je lance une démarche, je me fixe des objectifs très lointains, je prévois que ça va prendre du temps, beaucoup de temps et j'avance lentement, très lentement, mais sans m'arrêter !

Bon courage...