Bonjour,

Je reprends ici un article publié cet été sur Litteratura car l'annonce de l'ajout d'un moteur de recherche de personnes entre selon moi dans la problématique des réseaux sociaux, de leur fonctionnement et de leurs objectifs.

Sommes-nous « twiterrisés » ?

De la blogosphère à la micro-sphère - Twitter, Pownce et leur challenger franco-allemande Fazr ne sont maintenant plus des inconnus pour la majorité des internautes. Selon notre sondage (merci à tous ceux qui ont répondu :-) ), vous êtes quasiment 70 % à utiliser un service de micro-blogging.

Mais nous ne ferons pas de comparaison entre les fonctionnalités de ces services puisque différents articles ont déjà été publiés à ce sujet. Intéressons-nous plutôt aux usages de ces services :

* Tout d'abord rares sont ceux qui considèrent que cela ne sert à rien même si 01.net a publié un fracassant article à ce sujet : « Twitter, icône du micro-blogging et épicentre du rien » (01.net le 25 /07/07). Certes nous sommes bien d'accord sur un point : qu'est-ce que cela peut faire aux internautes de savoir qu'X ou Y, s'il n'est pas un véritable familier (et encore) est part boire un café !

* Mais l'utilisation à ce jour la plus marquée du micro-blogging est celle de la communication entre amis, ceux que Twitter nomme les « followers », amis bien souvent virtuels. Ici on peut distinguer plusieurs usages en écriture du micro-blogging :
- des conversations amicales effectivement anodines qui pourraient se rapprocher du tchat ou du sms
- un suivi des flux rss des blogs, sites de ses « amis » en lieu et place d'un agrégateur
- la publication de « news » qui ne sont pas systématiquement reprises sur des blogs

Ici le micro-blogging remplit une nouvelle fonction de réseau social peut-être plus informel que celle des grands réseaux sociaux en place.

* Ceux qui n'utilisent pas ces services en écriture mais en lecture se placent essentiellement dans un cadre de veille et d'intelligence économique. Suivi de l'actualité, veille concurrentielle, informationnelle ... Le micro-blogging comme outil de veille sur internet , intéressant non ?

> Ni tchat, ni blog, ni tout à fait flux rss, le micro-blogging doit encore définir sa véritable vocation et son statut. Il est loin de se substituer aux blogs et aux sites mais apparaît peu à peu comme leur complément, un complément minoritaire il est vrai. Certains bloguent uniquement, c'est tout et déjà beaucoup !

En conclusion, que ce soit en écriture ou en lecture, le micro-blogging dessine les traits d'un nouveau type de réseau social et de veille sur internet mais ne doit pas faire oublier que la blogopshère est vaste et mérite d'être explorée. Le micro-blogging peut être le point de départ de cette exploration mais il serait dommage qu'il en soit le point final !

Bonne rentrée à tous